Angra – Holy Land reviews


Written by bnoring on April 20th 2009
 
Well, after years of hearing how great this album is I finally decided to try it out for myself, and I’ve got to admit – everyone is right! Angra take their melodic power metal sound and mix it with traditional Brazilian elements and a healthy dose of traditional prog for a combination that would be hard for anyone to beat. Not a duff track on this release, but the three in a row "Nothing To Say", "Silence and Distance" and "Carolina IV" pretty much will fill you in on what this albums all about. A classic.
 
 
Written by power_21 on March 05th 2009
 
It took me a long time to discover Angra, but once I did I got into them in a big way. I could tell that Angra was something special from listening to Angels Cry, but I had no idea they were capable of the masterpiece that is their 1995 album Holy Land.

Where Angels Cry was more of a power metal album with progressive elements, Holy Land is a progressive metal album with not only power metal elements, but incorporating orchestral and choral passages and exotic instruments from around the world for a powerful and unique musical experience. Holy Land is one of those albums where all the stars are in alignment and everything just works perfectly. The songwriting, the instrumentals, the vocals, the production, the melodies – all of them are in top form on this album, and they all work together seamlessly to make Holy Land such an effective concept album. Each time I listen to this album, the songs bring out the sense of adventure, wonder and discovery that the Holy Land concept is all about.

This is easily the best album of the Andre Matos era. Angels Cry and Fireworks are both incredibly strong power metal albums in their own right, but the band took a huge leap forward with Holy Land. I’ve never heard anything quite like it before or since then.

Holy Land is a must-have album for all fans of the progressive and/or power metal genres. This is where Helloween and Dream Theater meet.

 
 
Written by Yoyo1 on September 22nd 2008
 
Angra est un jeune groupe Brésilien qui avait déjà fait sensation 3 ans auparavant avec la sortie de Angels Cry, qui avait déjà montré une capacité technique étonnante, une maturité certaine, et une influence brésilienne plutôt marquée. C’est alors que sort Holy Land, l’album de tous les dangers pour la bande à Matos. Holy Land est en quelque sorte un album concept sur le thème du Brésil, un thème plutôt original, puisque les groupes de metal provenant du Brésil ne sont pas vraiment très nombreux. Il est le moment de démontrer que Angels Cry n’était pas qu’un instant de génie, mais que l’on peut désormais compter sur eux dans les années à venir sur la scène Power Metal.

Après une introduction instrumentale et plutôt symphonique, nommée Crossing, et qui n’a pour objectif que de mettre dans l’ambiance de l’album arrive l’excellent Nothing To Say, un morceau extrêmement direct, auquel on ne peut pas vraiment résister. Le refrain est efficace, instrumentalement, c’est du lourd du début à la fin. On va également pouvoir parler de ce qui fait débat chez Angra, c’est-à-dire la partie vocale. La voix de André Matos est en tout cas au sommet de son art, et cela dès ce premier vrai morceau. Les montées aigues dans le refrain sont plutôt impressionnantes, mais le timbre de voix n’a pas grand chose d’original, et c’est ce que certains reprocheront à Angra. Quoi qu’il en soit, l’ensemble est vraiment abouti pour ce Nothing To Say, sur lequel on n’aura pas grand chose à redire… Mais si il y a deux morceaux qui sont bien des classiques de Angra, ce sont Carolina IV et Z.I.T.O., deux morceaux à la fois complèxes et puissants, qui raviront les fans de Power Metal. Carolina IV est un vrai chef d’œuvre de plus de 10 minutes. Le refrain est superbe, tout comme les paroles et l’épopée plutôt fantaisiste qui est évoquée. La voix de Matos m’enchante sur ce morceau qui le met particulièrement en valeur. « Carolina IV took a river to the sky… All around, around the world ! ». Z.I.T.O. est également assez incroyable, instrumentalement, c’est un petit peu symphonique comme il faut, et le refrain est mémorable ! Là encore, niveau paroles et ambiance c’est plutôt frais et particulier… Mais c’est tellement bon ! « The angels cried, you’ve heard them weep… But now it’s time to make them sing ! ». On peut aussi noter le schéma plutôt caractéristique chez Angra, de ces deux morceaux, c’est à dire un gros début et une grosse fin de chanson avec entre les deux de petits moments calmes instrumentaux.

Mais qu’en est-il du reste de l’album ? Bon, nous passerons notre chemin sur Lullaby For Lucifer qui est une sorte de outro assez courte, les cinq morceaux restants, il y a deux morceaux plutôt Power que sont Holy Land et The Shaman, et les trois morceaux suivants sont des ballades. En ce qui concerne le morceau éponyme, il est dans l’ensemble plutôt calme, le refrain est plutôt bon, quoi que un peu trop répété vers la fin du morceau, mais ca reste plutôt efficace, même si ca traine peut-être un petit peu dans la longeur. En ce qui concerne The Shaman, le morceau est un peu moins calme, plutôt solide instrumentalement et vocalement. La composition n’est pas aussi géniale que dans les trois morceaux dont j’ai fais l’éloge dans le premier paragraphe, mais c’est un excellent morceau tout de même ! Allez, un petit bout des paroles parce que vous avez été sâges de me lire jusqu’ici… « Against the men for the land, Against the beast to survive… Oh boys it’s all so easy : Warm up the soul while the body is freezin’». On pourrait presque parler de paroles anti-Rhapsody !?! Maintenant, il reste à évoquer les trois ballades de l’album… Eh bien elles sont toutes les trois très bonnes, même pour moi qui n’est pas fan des ballades de Metal, ces trois-ci me feraient presque dire le contraire. Make Believe est sans doute la plus symphonique, et par la même la plus efficace des trois. Silence And Distance est vraiment très belle, notamment vocalement, et surtout une superbe fin de morceau qui introduit parfaitement Carolina IV… En ce qui concerne Deep Blue, c’est sans doute la plus calme et la plus émotionnelle des trois. Les paroles sont assez poétiques. Ces trois ballades se valent, tout en étant totalement différentes les unes des autres. Elles sont également plutôt bien réparties et placées dans l’album.

AVIS Yoyo1 : MAGIQUE

Angra fait plus que confirmer, ils continuent de s’affirmer ! Ce qu’ils font dans ce Holy Land est exceptionnel, l’album est finalement plutôt diversifié, avec des hymnes du Power Metal entrecoupées par des ballades magiques. On sent la patte brésilienne dans leur musique, vocalement comme instrumentalement, on atteint des sommets, même si la voix de André Matos ne peut plaire à tout le monde. C’est un album à essayer d’urgence pour les fans de Metal, si ce n’est pas encore fait. Un grand classique qui n’a pas pris une ride en 11 ans, tant la production était bonne pour l’époque. On peut donc dire avec le sourire aux lèvres… MASTERPIECE !

4.5 / 5

Nothing to Say – 9,5/10
Silence and Distance – 8,5/10
Carolina IV – 10/10
Holy Land – 9/10
The Shaman – 8,5/10
Make Believe – 9/10
Z.I.T.O. – 10/10
Deep Blue – 9/10

Crossing – 7,5/10
Lullaby for Lucifer – 7,5/10

# Technical :
Vocals – 9,5/10
Musicianship – 8,5/10
Production – 7,5/10

# Artistic :
Songwriting – 9/10
Style – 8,5/10
Listenability – 9/10

 
 
Written by CrimsonGlory on September 05th 2008
 
Una verdadera joyita, el mejor disco de Angra (junto con Angels Cry). En este DISCAZO Angra mezcla el Power Progresivo, con el Metal Sinfónico, y lo más sorprendente, con elementos autóctonos de su tierra (Brasil): ¡la Samba! ¡Y la mezcla queda tremendamente bien!

La mejor canción, sin duda, es "Nothing to Say", seguida de "Z.I.T.O." y "Carolina IV", aunque todos los temas tienen algo que te enganchan, y que te hacen desear volver a escuchar el disco entero.

En "Nothing to Say" utilizan la Samba al comienzo, dándole al tema un aire muy característico. La misma técnica la utilizan en "Carolina IV", y especialmente en "Holy Land", que la Samba-rock es su elemento principal.

MUY RECOMENDABLE: 9/10

 
 
Written by philliperock on June 04 2008
 
Certains albums sont parfois des invitations au voyage. Il suffit de fermer les yeux et de se laisser transporter. Et c’est on ne peut plus vrai pour ce CD, véritable petit bijou musical.

Toute l’originalité vient de l’excellent mariage entre les percussions et les guitares. C’est surtout flagrant sur « Carolina IV », long titre épique de 10 mn ( !!) placé en plein milieu de l’album, comme à l’époque où on savait composer des chansons sans penser au potentiel commercial et aux radios.

C’est aussi toute la force de l’album et donc le génie des membres d’Angra : composer des titres accessibles tout en respectant l’esprit metal. « Silence and distance » ou « Deep blue » plairont autant au vieux metalleux qu’au petit nouveau qui vient juste de débarquer dans ce monde violent mais tellement sympathique du Heavy et du Speed.
Et du Speed, on en aura un peu avec « Zito », véritable vague destructrice qui ravage tout sur son passage. Bref, tout le monde trouvera son compte sur ce Holy land.

Cependant, je ne mettrais pas la note maximale car il y a certains passages un peu faible, comme le titre éponyme, un peu long à mon goût, ou « Make believe », pas très original et tombant comme un cheveu sur la soupe.
Mais ne terminons pas sur cette mauvaise note : Holy land est indispensable pour tous ceux qui veulent partir, rêver, s’évader, juste un court instant. Ahhhhh le bruit des mouettes, et cette guitare acoustique…

 
 
Written by Hoagie on May 15th 2008
 
A l’origine de l’engouement français pour le renouveau heavy des années 90 (qui a vite fini en eau de boudin à cause d’un tas de sorties dispensables), il y eut une maison de disques, un directeur artistique très (trop ?) actif, et un groupe: Angra. C’est avec Holy Land que le raz-de-marée a véritablement commencé, et on aurait pu plus mal tomber: cet album est fantastique. Exactement comme Sepultura la même année, Angra intègre son héritage musical dans ses compositions: percussion, samba et tout le tralala. Je me fiche de savoir si l’un a piqué l’idée à l’autre, les deux le font à merveille, le dépaysement est total. Holy Land a tout des grands albums de heavy: un chant impeccable, des guitaristes qui assurent (les solos sont excellentissimes), et une série d’hymnes transcendés par leurs arrangements: "Nothing to Say", "The Shaman", "Z.I.T.O.", "Make Believe", le folklorique "Holy Land"… Et bien sûr le somptueux "Carolina IV", morceau épique et captivant, de la trempe de "Halloween", "Alexander the Great", "Suite Sister Mary". Il y a cependant un truc qui m’a toujours gêné sur Holy Land, c’est la production: entre les guitaristes trop incisives et compressées qui bouffent la basse et la batterie sur laquelle tout ressort trop distinctement (caisse claire, double et cymbales), j’ai l’impression que ce sont les orchestrations et la voix d’André Matos qui sont le mieux traitées. Pas grave, l’intérêt de Holy Land est ailleurs.
 
 
Written by chetsky on May 4th 2008
 
Fronted by the talented André Matos (think a more interesting James LaBrie), Angra’s Holy Land sounds very much like a tolerable and enjoyable mixture of Dream Theater and Rhapsody, with a very melodic style of progressive power metal on this release. Combining the occasional pomp of symphony, in the use of piano, flute and orchestral elements, with interspersed guitar solos and melodic passages that hint towards the progressive, Angra succeed in developing a style that, though bordering on the cheesy at times, is both well executed and a pleasant listen. Where power metal submits to the repetitive and stereotypical, Angra gives a nod to the progressive melodies and thus has considerably more openings to change direction, yet unwilling to resort to overwhelming periods of Dream Theater-esque technicality. If there’s a significant problem with this release, though, its that there is a little TOO much melody; with a little more heaviness (compared to their previous release Angels Cry), this would’ve been more than just ‘good’. A high point for the band.
 
 
Written by bronislas on August 21st 2006
 
Holy Land, en plus d’être le meilleur album d’Angra, est un des meilleurs albums de speed, power, heavy speed, tout-ce-que-vous-voulez metal. Il est vrai qu’il se dégage un vrai souci de faire de belles compositions, généreuses et atypiques, inspirées du folklore local brésilien. Le côté "concept-album" est quant à lui justifié par le récit de l’arrivée des Portugais au Brésil. Rien à redire de ce côté là. L’album est assez classieux, et c’est un bel objet pour un album de metal.

Les chansons quant à elles oscillent entre l’excellent ( Nothin To Say, Silence and Distance, Carolina IV ), et le téléphoné ( Z.I.T.O, Lullaby for Lucifer, et dans une moindre mesure Make Believe et Deep Blue ). Il en ressort que le début de l’album est bien meilleur que sa fin, et c’est bien fâcheux. Sans être vraiment mauvais, les derniers morceaux sont un peu redondants. Entre Holy Land et Deep Blue, rien de neuf à l’horizon. Si le chant d’André Matos peut choquer, il ne me pose pas le moindre problème. Faut aimer.

Il est dommage qu’Angra ait poursuivi dans une voie plus "heavy", car des titres comme Silence and Distance sont vraiment excellents. Le tempo par moments est encore trop précipité, le groupe fait plusieurs fois dans l’épate, mais c’est loin d’être aussi ridicule que la plupart des chansons d’edguy par exemple. Le premier album de Shaman proposait d’ailleurs des titres intéressants dans cette veine, mais là encore, André Matos n’a pas continué dans cette voie.

Le nouvel Angra sans André Matos, quant à lui, est vraiment horrible. Fireworks et le split ont avorté ce qui aurait pû être un des meilleurs groupes de ( hard? ) rock avec un peu de persévérance.

 

About Janus

Janus Aureus is my recently-inaugurated personal blog (written in portuguese, but with some texts in english as well). Fiore Rouge is my old (but still very active - in fact, more than Janus :P) blog (I started it back in 2005). Mentalize is a fan-made website (since 2005). if you wish to contact me for any reason, visit my blog and leave a comment OR see email above (top left) - no, my name's not Andre - actually, I'm not even a guy! LOL Long story... O Janus Aureus é meu blog pessoal - escrito em português - ainda sem muito conteúdo, pois foi começado no final de dezembro de 2011. Já o Mentalize foi aberto em 2005 e está escrito em várias línguas *rs* Privilegio o uso do inglês ali porque o pessoal estrangeiro não tem muitas informações sobre o AM. Quem quiser entrar em contato comigo por qualquer motivo, deixe um comentário nos meus blogs ou use o email que está aí em cima à esquerda (e não, eu não sou o Andre - aliás, sou mulher!).

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s