Chronique: Angra – Fireworks


 
Note: 7/10
Année: 1998
Style: Heavy Metal
 
Tracklist
  • 1. Wings of reality
  • 2. Petrified eyes
  • 3. Lisbon
  • 4. Metal icarus
  • 5. Paradise
  • 6. Mystery machine
  • 7. Fireworks
  • 8. Extreme dream
  • 9. Gentle change
  • 10. Speed
  • Bonus track :
  • 11. Rainy nights

Aujourd’hui je m’attelle à ma première chronique "officielle" . Il s’agit donc de Fireworks, troisième opus de mes chouchous brésiliens d’Angra et dernier (snif, snif !!) avec André Matos au chant. Tout d’abord, il est nécessaire de préciser que si l’enregistrement de l’album s’est déroulé dans d’assez bonnes conditions, c’est juste après sa sortie que les choses ont commencé à se dégrader sérieusement. La merveilleuse entente et la bonne ambiance qui régnaient entre les musiciens étaient maintenant révolues… Kiko Loureiro et Rafael Bittencourt désiraient prolonger la dimension progressive d’Angra déjà quelque peu développée sur Holy land alors que André, Luis Mariutti et Ricardo Confessori étaient d’avis de revenir à quelque chose de plus simple, de plus basique, du pur Heavy. Pour la deuxième fois, (après son éjection de Viper), André Matos se fait virer d’un groupe qu’il a au moins en partie fondé pour la raison des divergences musicales. Ce qui est encore plus triste, c’est que ce split arrive réellement au moment de l’apogée commerciale et médiatique d’Angra (notamment dans notre pays, où le groupe se paie même le luxe de s’offrir le Zénith avec Stratovarius en première partie et un passage sur Canal + dans l’émission Nulle part ailleurs), et que depuis, les deux clans Angra et Shaaman n’entretiennent plus aucun contact. A la sortie du Reason de Shaaman, André déclarait ne pas avoir écouté le dernier Angra… sans commentaire !!

Enfin, tout cela n’est que préambule, (ah là là, moi et mes introductions à rallonge !! Mais j’adore ça, que voulez-vous…) entrons à présent dans le vif du sujet. Et bien même si Angra compte vraiment parmi mes groupes préférés, je dois dire que Fireworks (et beaucoup de fans ne me contrediront pas sur ce point) est pour moi leur moins bon opus. Comme d’habitude, textes et visuels sont très soignés, et j’aime l’ambiance mystérieuse, torride qui se dégage de la couverture de l’album et qui se ressent tout au long du CD. Car oui, écouter Angra reste en toute circonstance un merveilleux, varié, sublime dépaysement. Ici, direction le Brésil (sans surprises…) pour un groupe qui s’éloigne des chemins tracés par les deux précédents opus pour continuer d’évoluer (Exit le speed symphonique brillant d’Angels cry, adieu la veine progressive, la fibre baroque et les ambiances d’Holy land). En cela c’est positif, Angra ne pond jamais deux fois le même album et les titres restent très variés.

L’album commence très fort avec trois morceaux d’une énorme qualité intrinsèque. On remarque tout d’abord l’absence d’introduction (en cela aussi cet album fait figure d’exception, puisque sur tous les autres, Angra réserve un petit interlude pour s’immerger dans l’ambiance de l’album). Et voici que débarque Wings of reality, avec des guitares lumineuses sur fond d’harmonies quasi-symphoniques. Mais même si les lignes de chant du couplet paraissent un peu classiques et presque fades après l’introduction tout en puissance, le morceau reste très bon, grâce aux ambiances pleines de soleil qu’il évoque, un refrain et des solos (guitares, pianos), marquants et toujours très bien amenés.

Et cette puissance mêlée à la beauté optimiste et positive du refrain fait de ce titre un grand temps fort et un classique du groupe. Petrified eyes, second morceau, commence étrangement, avec une minute de percussions et ambiances sereines et très typées World music. Mais sur les dernières secondes une mélodie se dessine à l’acoustique, puis l’électrique déboule soudain ainsi qu’André qui fait une arrivée remarquable ("We’re armed and ready to attack !!!).. Et nous voici véritablement plongés dans ce morceau varié et extraordinaire. Très belles ambiances, musique brésilienne et pur Heavy s’entremêlent avec classe et brio. Puis vient mon morceau préféré de l’album, probablement l’un des morceaux les plus accessibles d’Angra, le très réussi Lisbon. Le début, pourtant écrit par Matos, évoque un air de musique classique. Cette semi-ballade regorge d’émotion, André y fait de véritables merveilles, les guitares sonnent et résonnent harmonieusement et le refrain est d’une très grande beauté. On pense à plusieurs reprises à Angels cry, notamment lorsque se mêlent les quelques notes du début aux guitares bien Heavy. Les solos qui concluent le morceau sont à tomber, techniques mais remplis de feeling et.. bouleversants tout simplement !! Ensuite vient le 4ème titre Metal Icarus, morceau assez apprécié des fans mais que je trouve moins original et un peu poussif à la longue malgré un refrain et un pont assez bien amenés et efficaces. La guitare joue ce type de riff (je ne sais pas si cette technique a un nom) ou les cordes sont retenues et où la mélodie à proprement parler ne semble jamais vraiment vouloir démarrer (technique utilisée sur le Youthanasia de Megadeth à plusieurs reprises). Personnellement, je mettrais ce morceau au niveau de Never Understand, le moins bon morceau d’Angels cry, avec les mêmes reproches. Un peu trop long sans doute.

Le morceau suivant, Paradise est intéressant à plus d’un titre. Tout d’abord, Kiko utilise un effet de Flanger, ce qui n’est le cas sur aucun autre morceau d’Angra, et pond une introduction très sombre pour le groupe, mais excellente et inoubliable. Cet effet est à l’origine des meilleurs passages de ce titre, qui manque un peu de cohésion, mais est sauvé par de nombreuses bonnes idées.

Bon, la première moitié de l’album est passée, et j’ai vraiment adoré au moins 4 titres sur 5. Vous devez vous dire que cet album n’est en fin de compte pas si décevant !! Eh ben si… Car le meilleur est derrière vous, mes amis !! Je ne retiens pour ainsi dire rien des trois titres suivants, à cause desquels Angra a perdu son image de groupe parfait et divin à mes yeux. Aucun des trois n’est mauvais mais tous paraissent insipides et ennuyeux car Angra peut mieux, tellement mieux !! Fireworks est d’ailleurs probablement le moins bon morceau du groupe sur les 5 albums studios… Mystery machine est très classique, et Extreme dream, malgré quelques parties de gratte impressionnantes et un superbe riff d’intro ne vaut pas grand chose à mon goût. Gentle change est un morceau déjà plus attachant car plus original, à la fois tendre et aux sonorités typiquement brésiliennes. André y est très envoûtant, très agréable et reposant à écouter. Et on termine cet album par un titre un peu plus speed justement intitulé Speed et encore une fois assez classique mais tout de même bien foutu et efficace donc ça va !!

Verdict : En bref, ben… vous l’aurez compris, et pourtant c’est un hyper méga fan qui vous le dit, cet album est tout simplement bon, sans plus.. Bien sûr le génie d’Angra fait mouche à de nombreuses reprises mais l’on ne s’envole que rarement sur cet album qui propose des titres merveilleux, magiques et marquants, presque dirais-je, incontournables, mais à côté de ça des titres moins aventureux, plus plats. Enfin bon, cet album est signé Angra donc reste un MUST à posséder OBLIGATOIREMENT !!!

PS : Une version spéciale de l’album existe, elle contient en bonus le titre Rainy nights, pas extraordinaire, mais calme, et planant au niveau des ambiances.

Gounouman

http://www.heavylaw.com/c960-Angra-Fireworks.html

About Janus

Janus Aureus is my recently-inaugurated personal blog (written in portuguese, but with some texts in english as well). Fiore Rouge is my old (but still very active - in fact, more than Janus :P) blog (I started it back in 2005). Mentalize is a fan-made website (since 2005). if you wish to contact me for any reason, visit my blog and leave a comment OR see email above (top left) - no, my name's not Andre - actually, I'm not even a guy! LOL Long story... O Janus Aureus é meu blog pessoal - escrito em português - ainda sem muito conteúdo, pois foi começado no final de dezembro de 2011. Já o Mentalize foi aberto em 2005 e está escrito em várias línguas *rs* Privilegio o uso do inglês ali porque o pessoal estrangeiro não tem muitas informações sobre o AM. Quem quiser entrar em contato comigo por qualquer motivo, deixe um comentário nos meus blogs ou use o email que está aí em cima à esquerda (e não, eu não sou o Andre - aliás, sou mulher!).

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s